Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 16 mars 2008

Résultat final

A voté ! Ça y est, le scrutin des municipales est terminé. Dans mon bureau de vote, la liste PS dirigée par Hélène MANDROUX est largement en tête (310 voix contre 230 pour la liste UMP, respectivement 45% et 34%). La liste des Verts s'en sort honorablement avec 140 voix (21%).

Il y a eu deux fois moins de nuls qu'au premier tour, et cette fois, aucune rature sur les bulletins : la plupart des nuls étaient des panachages de bulletins ou des enveloppes vides. Les électeurs ont donc voté très sérieusement (mais la participation était un peu en recul).

Avec le club des vieilles rombières scrutatrices (nous sommes 5 ou 6 habitués à nous retrouver à tous les scrutins), nous nous sommes demandés quel serait notre prochain rendez-vous de dépouillement. Nous avons été incapables de le savoir avec précision (rolleyes) . Par contre, je crois avoir choqué la très prout-prout (mais si gentille) représentante de l'UMP en lui donnant rendez-vous dans deux ans pour une présidentielle anticipée :-D ...

Edit lundi 17/03/08 : Les résultats globaux et définitifs donnent Mandroux à 51,88%, Domergue à 29,5% et Roumégas à 18,62%. La majorité récupère ainsi 47 sièges sur 61, ce qui est plutôt confortable. Par contre, mon bureau de vote confirme sa tendance droitière.

Bis repetita

A voté ! C'est sous un soleil magnifique et un petit vent désagréable que j'ai été voter ce matin. Je retournerai au bureau de vote ce soir pour dépouiller les bulletins, mais d'ici là, la journée promet d'être assez belle ; les terrasses à l'abri du vent vont être bien occupées, pour le premier week-end vraiment doux de l'année. Espérons que le prochain sera du même acabit, d'autant qu'il est à rallonge...

La semaine d'entre-deux tours a été animée, à Montpellier, entre retournements d'alliance, coups de poignards dans le dos et petites phrases assassines. Nous avions le choix entre trois liste aujourd'hui, mais il ne devrait pas y avoir de très grosse surprise quant à l'issue du scrutin. Ce n'est cependant pas une raison pour ne pas aller voter ;-)

dimanche 9 mars 2008

Résultat partiel

A voté ! Sur mon bureau de vote, la liste Mandroux (PS) arrivait en tête avec environ 42% des voix, suivie par la liste Domergue (UMP, environ 32%). Le bureau étant traditionnellement un peu plus à gauche que la moyenne de la ville, il devrait y avoir un petit rééquilibrage en faveur de Domergue.

On a gagné une session de dépouillage supplémentaire la semaine prochaine :-)

Juste pour l'anecdote, il y a eu une quinzaine de bulletins nuls (environ 1310 inscrits, environ 730 votants, environ 715 exprimés, le tout mémorisé avec ma cervelle défaillante, donc ce n'est pas forcément très juste... mais c'est un ordre d'idée). Sur une très large majorité de ces derniers, la nullité a été causée par des mentions sur la liste, et plus précisément par des insultes faites à Georges Frêche ou la rature de son nom. Mandroux subit donc assez durement la présence de Frêche sur sa liste, avec une perte d'environ 1 à 1,5% des votes.



Edit lundi 10/03/08 : Finalement, Mandroux a fait 47,1% et Domergue 26,1% (voir les résultats officiels). Mon bureau vire à droite !

A voté

A voté ! Je suis un peu tombé du lit ce matin, je suis donc allé voté tôt, vers 08h30. Pas grand monde, à cette heure, et ça tombe très bien : je n'aime pas poireauter dans les files d'attente.

Comme à chaque scrutin depuis les législatives de 2002, je serais scrutateur ; je retournerai donc au bureau de vote à 20h pour dépouiller les bulletins déposés dans l'urne. C'est une petite contribution au fonctionnement de nos institutions, ça ne prend qu'une heure ou deux, c'est assez rigolo (enfin j'ai quelques mauvais souvenirs, quand même, j'ai tendance à perdre souvent :-D enfin bref, 2002 restera la pire des années). Et puis il y a toujours les mêmes têtes au bureau de vote, ce sont presque toujours les mêmes habitués qui dépouillent, ça fait très club de p'tites vieilles qui n'ont rien d'autre à faire (rolleyes) .

Participer au dépouillement, c'est aussi ma façon de dire non au vote électronique, et de m'assurer qu'il n'y a pas de triche dans cette phase du scrutin (pour mon bureau de vote). Enfin bon, je suis à Montpellier, pas en Corse ou à Paris V, les fraudes sont moindres...

mardi 26 février 2008

Un livre sur le vote électronique

ILV - Vote electronique Le vote électronique devient un enjeu majeur au coeur de nos élections, car de plus en plus de machines à voter sont installées dans les bureaux de vote. Elles ont défrayé la chronique aux dernières présidentielles, et elles reviennent dans l'actualité avec les municipales. Cependant, avec les quelques années qui viennent sans élection, les machines à voter pourraient gagner du terrain, et il faut donc rester vigilants et s'informer.

En tant qu'informaticien et en tant que scrutateur, je pense que les ordinateurs de vote sont un réel danger pour la Démocratie. Outre les risques de bugs, de plantages, de piratages, de détournements (bref, tous les risques habituellement liés aux produits électroniques ou informatiques), on confie à des sociétés privées la responsabilité de valider une élection. Et on confisque aux citoyens le droit de vérification, tout étant codé de manière numérique difficilement vérifiable, au coeur d'une boite noire incontrôlable : la machine à voter.

Un petit bouquin très intéressant vient de paraître à ce sujet : "Vote électronique : les boîtes noires de la démocratie" (Thierry NOISETTE, Perline), aux éditions In Libro Veritas (voir la fiche du livre ici). Je ne l'ai pas encore reçu, mais je l'ai déjà un peu parcouru : il est disponible gratuitement en téléchargement sur le site Internet, sous forme d'un PDF sous licence Creative Commons. Je trouve ça très courageux de la part de l'éditeur, et c'est ce qui m'a incité à payer pour avoir la version papier : il faut encourager les initiatives de ce genre. Et puis bon, à 14€ ce n'est pas non plus ce qui empirera mes finances... Une goutte d'eau dans la mer.

J'attends donc ce bouquin avec impatience, j'ai du mal à lire longtemps sur écran :-)

Aux dernières nouvelles, pas de machines à voter à Montpellier. Il est un peu tard pour demander son avis sur la question à Madame notre Maire, mais si elle est reconduite dans ses fonctions, je pense quand même lui envoyer un jour ou l'autre une petite lettre pour lui demander sa position. Je n'ai guère envie de voir apparaître ces machines dans nos bureaux de vote. Si c'est inéluctable, j'apprécierais d'autant plus mon rôle de scrutateur les 9 et 16 mars.