Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Vigilance citoyenne

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 29 septembre 2008

Joli camouflet sur la riposte graduée (suite)

Boxe En fin de semaine dernière, le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre a confirmé que le Gouvernement voulait avancer dans le sens de la riposte graduée, pourtant déclaré illégal par un vote très large (88%) du Parlement Européen. Lefebvre en rajoute une couche dans son registre excessif habituel, en stigmatisant la gauche, qui, selon lui, est contre les auteurs, compositeurs et créateurs français. Il demande même le passage en urgence de la loi Hadopi.

L'UMP fait donc preuve une nouvelle fois d'autisme, de clientélisme (envers les majors et les artistes) et démontre (si besoin était) que son action est régie par l'idéologie, et non pas par la nécessité d'opérer pour le bien commun. Sans parler du mépris pour la représentation du peuple européen, comme cela est si bien écrit sur le site La Quadrature du Net :

Il est en effet totalement fallacieux de présenter cette condamnation sans appel de la riposte graduée comme le seul fait d'élus de gauche : l'amendement 138 a été massivement voté par les eurodéputés (574 voix pour, 73 contre), y compris donc par les libéraux de la ALDE et les conservateurs du PPE, parti auquel est rattaché l'UMP. 88% des eurodéputés qui se sont exprimés ont condamné la riposte graduée. Le nier est un déni de démocratie, préjudiciable à l'image de la France alors qu'elle préside l'Union Européenne.

Est-il encore nécessaire de démontrer que notre Gouvernement et ses porte-flingues méprisent la Démocratie ?

A lire :

  • L'article sur Silicon.fr, sur les réactions de l'UMP et du Gouvernement suite au rejet de la riposte graduée par le Parlement Européen.
  • L'article de la Quadrature du Net, un collectif de citoyens qui informe sur les projets législatifs menaçant les libertés individuelles.





(c) photo : StreetFly JZ - original (licence : CC-ByCC-By-NDCC-By-NC).