Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 8 juin 2008

Entretien d'embauche

Ikea job interview J'ai été recruté pour mon poste actuel il y a un peu moins de 5 ans, en même temps que je passais mes épreuves de BTS Info. Les épreuves du concours ont encadré les épreuves du BTS, j'étais donc à l'optimum de mes connaissances théoriques : ça aide. Arrivé premier sur plus de 5000 personnes, j'ai pu choisir le poste que je convoitais, et ai été affecté sur Montpellier, où j'habitais depuis quelques années. Un autre facteur a facilité mon recrutement : le niveau était officiellement celui du brevet des collèges[1] (fonctionnaire de catégorie C[2]) ; avec mon BTS quasiment en poche, j'étais surqualifié pour le poste. J'avais été prévenu que le salaire de départ était bas (niveau du SMIC), mais ce que je ne savais pas, c'est que la progression était très faible, et la fin de carrière vraiment pas à la hauteur des mes espérances (moins de 1500€ après 30 ans de boulot !).

J'ai très vite compris le piège de ce poste : c'est un boulot génial dans une excellente équipe, je suis au coeur d'un service qui gère beaucoup de complexités et d'infrastructures, où les tâches sont bien partagées et où chacun transfert ses compétences aux autres (donc tout le monde peut intervenir sur tout). Mais qui est loin d'être un simple boulot d'exécutant de catégorie C. Toutes mes tâches sont de niveau supérieur, et quand je compare au référentiel des métiers de mon ministère, 80% de mon travail est de catégorie A. D'ailleurs, d'après le même référentiel, il n'existe normalement pas d'informaticiens en catégorie C dans mon ministère (je suis une quasi exception). Comme j'apprécie ce que je fais, je me suis battu pour rester à mon poste et améliorer le quotidien. J'ai notamment passé un concours afin d'obtenir une grosse prime indispensable pour sortir mes finances du rouge permanent (difficile de vivre au SMIC dans une grande ville).

Même si ce n'est pas Paname, avec mes désormais 1600€ mensuels, mes finances sont assainies. Je ne me bats plus que pour la reconnaissance : j'aimerais qu'on me donne un statut correspondant réellement au poste que j'occupe[3], C'est loin d'être gagné.

Il y a quelques jours, au hasard d'une réunion avec la direction de mon organisme, un de mes collègue a appris que la promotion des agents en poste n'était pas vraiment une priorité (cela n'a évidemment pas été dit ainsi, mais presque). L'accent devait plutôt être mis sur les nouveaux projets et les créations de poste. Cela m'a évidemment particulièrement touché... Depuis le temps qu'on me promet monts et merveilles, moi naïf, j'attendais. Je suis vraiment très naïf con.

A l'occasion de la visite amicale d'un ancien fournisseur, mon chef, toujours peiné par ma situation, a appris que celui-ci cherchait un gars pour remplacer un de ses salariés parti un peu vite. Mon chef m'a donc vivement conseillé de rencontrer ce patron ; je le soupçonne d'avoir été dithyrambique à mon sujet, car en pendant l'entretien, j'avais l'impression d'être déjà recruté. Cela s'est très bien passé, le boulot proposé est intéressant et correspond d'assez près à ce que je fais (sauf qu'au lieu d'être un service public, j'œuvrerais pour le privé). Cependant, mes velléités de départ ont été douchées immédiatement par l'annonce du salaire : 1250€ nets pour un boulot annoncé comme "ingénieur réseau", c'est un peu light ; je ne sais pas quels sont les salaires moyens dans le privé pour ce niveau, mais je suis sûr que c'est plus que ça...

Je resterai donc pour le moment à mon poste, mes utilisateurs adorés peuvent être rassurés...



Edit du 10/06 : L'ancien fournisseur m'a rappelé pour me proposer 1600€ mensuel. Je crois qu'il n'a pas compris que faire 08h00/20h00 ne m'excitait pas plus que ça, y'a pas que le boulot dans la vie, et qu'il me faudrait un peu plus pour renoncer à ma grande autonomie actuelle et aux moyens qui sont à ma disposition...

Notes

[1] L'épreuve écrite était néanmoins partiellement du niveau du BTS !

[2] Il y a 3 grandes catégories de personnel dans la Fonction Publique : la catégorie C (niveau brevet), exécutants, la catégorie B, (niveau bac), les techniciens et la catégorie A (au moins bac+2 ou +3), les cadres.

[3] En plus avec mon très prochain bac+4 (si tout se passe bien lors de mes ultimes partiels les 14/06, 21/06 et 05/07), je vais continuer à élargir l'écart entre mon statut et mes diplômes.