Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 9 mars 2008

The Dø (suite et fin)

Album The Do J'ai déjà parlé plusieurs fois de The Dø, un groupe que j'ai découvert à l'automne, alors qu'il était encore assez peu connu. Ils ont sorti leur premier CD en Janvier (Playground hustle), et grâce à Amazon, je le recevais le lendemain de sa sortie. J'ai donc largement eu le temps de l'écouter et de repérer mes chansons favorites.

Je vous mets quelques courts extraits ici, ne comptez pas sur moi pour vous mettre les chansons complètes :-) J'ai d'autant moins envie que ce groupe soit piraté que l'album est disponible en MP3 sur les plateformes de téléchargement légal (au moins sur FnacMusic). C'est intelligent de leur part, alors il faut encourager cette démarche. Il y a tellement d'artistes qui sont encore blindés aux DRM que ça en est casse-pied.

Les fichiers sont chez Free, alors soyez patient pour le chargement...

On ne présente plus leur tube On my shoulders ; ce titre a été utilisé dans une publicité à la rentrée de septembre, et on le retrouve partout depuis quelques semaines, y compris dans les bandes annonces de NCIS sur M6, alors c'est peu dire (rolleyes) . Cependant, je vous le mets quand même, je l'apprécie toujours autant.



Playground hustle ouvre le CD. D'entrée, la chanson est un peu déroutante : flûte (sous son acceptation générique... [1]), choeur d'enfants... Ça ne démarre pas très bien et on trouve tout de suite le titre de l'album adapté (hustle = brouhaha). Mais finalement, la chanson est entraînante et agréable, donc ça passe bien.



La chanson At last est la seconde piste du CD. Elle confirme la voix vraiment très particulière de la chanteuse. J'adore ces voix qui sortent de l'ordinaire et les chanteuses qui ne se sentent pas obligées de beugler pour exister.



The bridge is broken ressemble un peu à At last par la façon de chanter d'Olivia Bouyssou Merilahti. J'ai accroché pour At last, bhé pour celle-là aussi...



Stay (just a little bit more) est une très jolie musique douce, sensuelle et dont les paroles ne sont pas équivoques...



L'extrait suivant est la 7ème piste du CD : Unissasi laulelet. C'est encore une chanson déroutante, qui pourrait être extraite d'un album de musiques du Monde. Je n'arrive pas à remettre la main sur la jaquette du CD pour voir s'il y a des indications sur l'origine de cette chanson, de cette musique ou des choeurs. Je sais, je fais mon boulot à moitié, mais si je commence à chercher dans mon bureau, je vais y passer la soirée :-/



Je vous ferais grâce de la piste n°15 (In my box), que je considère quasiment comme de la musique expérimentale 8-O Cela fait un peu Oulà l'album doit partir en presse dans deux heures, il faut une dernière piste, on pose tous les fesses sur le synthétiseur en rythme et on regarde ce que ça donne. C'est la seule ratée du CD, les autres chansons non présentées ici sont correctes (sans plus).

Par contre, le dernier extrait, Aha, avant-dernière piste de l'album, mérite le détour :



Ils sont passé à la salle du Trioletto (Montpellier) début Février ; malheureusement, quand j'ai voulu réserver des places, mi-janvier, c'était trop tard, tout était pris. Grumph. En tout cas, je vais continuer à les suivre. Ils ont un site web (pas top top) et un MySpace.

C'était notre rubrique "Les gays n'écoutent pas que Dalida".

Notes

[1] Ne comptez pas sur moi pour vous dire de quel instrument il s'agit, je n'y connais rien, et de toute façon je n'ai aucune oreille musicale :-D