Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 14 septembre 2008

Un week-end sans télé (n'est pas un week-end perdu)

Photo papale Comme si la semaine n'avait pas été assez difficile coté boulot et coté coeur, voilà que je ne peux même pas procurer du temps de cerveau disponible tranquillement devant la télé. Même s'il n'y a guère de programme qui me faisait envie (elle est bien souvent éteinte en ce moment, sauf bien sûr pour Koh Lanta (coupdechaud) ), je laisse toujours au moins une chaine infos en bruit de fond pendant quelques heures autour du petit déj'.

Là, y'a pas moyen. Avec la visite people papale, on voit des hommes en robe en permanence sur les écrans. Certes, c'est la visite du dirigeant d'un (petit) pays très influent. Certes c'est le guide spirituel d'une bonne partie de l'Humanité et de la population de notre pays. Mais ce voyage n'a-t-il pas une raison religieuse, et non pas politique ? Il est insupportable de voir les télévisions tomber à genoux (toutes chaînes confondues, TF1, France 2, LCP/Public Sénat, BFF, iTélé, TMC, et j'en passe probablement), diffuser en temps réel toutes les manifestations et messes, avec moult commentaires dithyrambiques émerveillés. Il est insupportable de voir nos dirigeants politiques et élus dans la même posture, tous en quête de béatitude.

Le pays et la population sont en manque de repères ? Peut-être est-ce parce qu'au plus haut niveau de l'Etat, on s'emploie activement à tout casser, y compris les gardes-fou qui assurent l'équité, l'équilibre des forces, l'espoir dans le futur. J'espère juste que la religion ne va pas devenir un refuge. Je vous invite au passage à lire sur le sujet le billet d'Yves sur la dangerosité du concept de laïcité positive.

Quant à moi, du coup, j'aurais utilisé intelligemment une partie de mon week-end. J'ai un besoin urgent de faire de la place dans mes placards : la dernière fois que mes parents sont passés à Montpellier, ils m'ont amené des cartons de cours que je n'avais jamais trié. Des cours qui ont plus de 10 ans, et d'un intérêt très inégal. J'ai toujours repoussé le moment d'attaquer ce gros volume de papiers. Je n'aime pas jeter ce genre de choses : il y a forcément des informations qui me seront nécessaires un jour ou l'autre. C'est un concept qui me tient très à coeur : il n'y a pas d'information inutile, et je répugne à me séparer de certains vieux dossiers. Je ferais un bon gars des ex-Renseignements Généraux. Et puis j'avais une autre bonne raison d'éviter remuer la poussière : cela me fait aussi remuer plein de vieux souvenirs que je préfèrerais laisser enfouis, surtout en cette période où je suis pas très en forme psychologiquement. L'époque n'est pas pour moi à l'introspection.

J'ai quand même retrouvé des choses intéressantes. Mes notes d'un voyage d'étude dans le Lake District, très très belle région d'Angleterre, à la frontière de l'Ecosse, et où je meure d'envie de retourner. Des graffiti réalisés dans le coin des pages de cours. Des jeux idiots, faits avec mes voisins de table pendant les cours barbants. Des tas de petits mots insérés par mes amis dans les feuillets de notes, ou entre deux chapitres. C'est assez plutôt amusant de ressortir ce genre de choses, je pense que je vais en numériser quelques-uns pour donner un peu la honte à leurs auteurs :-p .

Après quelques heures de pause week-end, je me rends bien compte que mes vacances-marathon en famille, aussi agréables qu'elles furent, ne m'ont pas permis de déconnecter. Et comme je suis sous pression au boulot, dans des tâches qui ne sont pas intéressantes, je n'ai aucune motivation. Cette phase de préparatifs de rentrée se présente tous les ans, je sais que ça dure 6 à 8 semaines intenses et que c'est impossible à éviter, que c'est en dehors de cette période que le travail est intéressant. Néanmoins, il m'est tous les jours un peu plus dur de me motiver à aller bosser. Je n'ai aucun problème pour me lever et aller au sport. Mais le moment où il faut que je m'arrête pour me doucher, préparer et aller au taf est source de stress et d'angoisse.

C'est plus qu'évident, j'ai besoin de changer d'air. Mais ce n'est pas prévu au programme avant un bon moment.


(c) photo : by Julien - original (licence : CC-ByCC-By-CACC-By-NC).