Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 31 mars 2009

Un (futur) équivalent libre des outils Google ?

6Zap Comme tout le monde, je suis un gros utilisateur des services de Google. Pourtant, même si je les juge souvent très bien faits, je boycotte certains des outils proposé par la société de Mountain View : Gmail, Google Agenda, etc. Il y a plusieurs raisons (philosophiques ?).

Dans un premier temps, je veux pouvoir conserver la propriété et la gestion absolues de mes données (ce n'est pas le cas si on en fait une copie chez un prestataire extérieur, qui plus est à l'étranger, régit par des législation différentes). J'ai beaucoup d'inquiétudes à confier mes informations privées, quasi-intimes, à une société qui est spécialiste de la compilation de données et du profilage publicitaire...

Ensuite, je veux avoir la main sur l'applicatif : pouvoir extraire les données sans contraintes, les effacer si besoin, ne pas dépendre d'une société qui peut disparaitre du jour au lendemain ou même décider que son service n'est plus assez rentable, et donc, le fermer.

Bref, sans diaboliser Google (qui risque néanmoins de devenir le Microsoft des 20 prochaines années), j'aime les services qu'ils proposent mais je ne veux pas en être dépendant. Je peste donc depuis des années contre l'absence de solutions "équivalentes" sous forme de logiciel libre, non hébergées par des sociétés privées affamées de vos données personnelles. Certains services ne pourront jamais être créés par des individus (Google Maps, par exemple), mais d'autres pourraient très bien l'être. Je pourrais aussi m'y coller, après tout, je suis quand même (mais de moins en moins) développeur web. Mais je n'ai déjà pas le temps de faire tout ce que je voudrais faire, alors un développement en plus...

Et puis...

Et puis il y a quelques jours, j'ai découvert le logiciel 6Zap. Il s'agit d'un logiciel libre en PHP qui a pas mal de fonctions sympa : webmail, agendas partagés multiples, bloc-note, gestion de contacts, espace de téléchargement de fichiers partagés, groupes de travail (avec gestion de droits)... C'est très prometteur.

L'interface est agréable à utiliser, rapide et fonctionnelle, mais la version actuelle n'est encore pas complètement exploitable (0.16, très prochainement 0.17) : on est encore dans la phase de Beta Test. Le logiciel est loin d'être fini et stable, il reste encore pas mal de bogues. Je ne doute pas que les améliorations seront encore très nombreuses. Reste à surveiller le respect des standards (notamment la compatibilité avec les formats de calendriers utilisés par Google ou Mozilla Calendar).

Coté internationalisation, le produit est actuellement disponible en anglais et en russe, mais j'ai contacté les développeurs et je vais assurer la traduction française ; j'ai déjà bien avancé, et il me reste environ 25% du travail à faire pour que ce soit fini : le français sera peut-être disponible avec la version 0.17 ?

Un logiciel à suivre : je ne manquerai pas de vous tenir informé des progrès.

D'autres en parlent :




Edit (05/02/2011) : Le logiciel ne semble plus maintenu, a changé de nom, ou a été racheté. Il va falloir trouver une autre solution :-) .




6Zap - Calendrier

samedi 24 mai 2008

Développements nocturnes

PHP Au boulot, j'ai pris en charge un dossier de développement qui trainait dans les cartons depuis trop longtemps. C'est une application web, rien de très original ni de très exceptionnel. Après tout, j'ai été pendant plusieurs années développeur web, avant de faire mon BTS Informatique (oui oui, vous avez bien lu, j'ai fait mon BTS info après, je n'ai pas fait les choses dans l'ordre, sus aux conventions ! 8-) ).

Je n'ai pas programmé depuis plusieurs mois, ce n'est pas le coeur de mon boulot, mais les réflexes reviennent vite. Par contre, il y a un petit effet de bord que j'avais oublié : à force de passer de longues heures d'affilée le cul sur une chaise à coder, mon petit cerveau a du mal à s'arrêter de tourner. Quand je me couche le soir et que je ferme les yeux, les pages de code défilent, les algorithmes se déroulent. Il est impossible de dormir, mon esprit travaille toujours sur le programme ; en règle générale, j'arrive à trouver le sommeil après 1h30 ou 2h du matin, après avoir griffonné une ou deux pages de mémos sur des optimisations, dessiné des interfaces ou noté des fonctionnalités qui n'avaient pas été envisagées.

L'avantage, c'est que j'ai pu résoudre plusieurs gros bugs qui trainaient grâce à ces séances nocturnes. L'inconvénient, c'est que je suis sur les rotules, il me manque des heures et des heures de sommeil. Ce matin, j'avais cours, je ne vous dis pas comme ça a été dur de rester éveillé pendant les 4h...

Pour ce temps de travail en plus, je demande des heures sup' ?? (rolleyes)