Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 4 juillet 2008

Gratin de patate chaude

Patates chaudes Voilà, on tourne le dos quelques minutes pour réviser ses ultimes partiels et hop, on se fait refiler une chaîne... Ha, ça va bientôt faire 15 jours que j'ai disparu de la circulation ? Diantre.

C'est la première fois que je me fais linker pour une chaîne, je me précipite donc pour répondre, même si j'ai quelques doutes sur l'utilité de la chose. Ceci dit, comme ça, mon tagueur saura quoi me faire à dîner, pour se faire pardonner :-D

Si j'ai bien suivi, il faut commencer par mettre le règlement de la chaîne :

Le règlement

  1. Mettre le lien de mon tagueur : c'est fait, un peu plus haut ; jusque là, ça va.
  2. Mettre le règlement sur mon blog : j'ai subtilement repompé chez Pascal, ça se voit pas ? Wow, je viens même de refaire le point 1 du règlement, je sais pas si j'ai le droit.
  3. Répondre aux six questions : avec le soleil, j'ai un peu blondi, je ne sais pas si j'arriverais jusqu'à 6 ?
  4. Avertir directement sur leur blog les personnes taguées : mouais, on en reparle plus tard, hein ?

Les questions

  1. Un aliment ou produit que je n’aime pas du tout : Vous me détestez ? Faites-moi manger un gâteau de riz ou de semoule, succès assuré. Ce n'est pas tant le goût qui me répugne mais plutôt la consistance. Argh, je viens de révéler mon talon d'Achille.
  2. Mes trois aliments favoris : Incontestablement en premier, le chocolat ; contrairement à mon mari qui est très fan des chocolats-fantaisie aromatisés à plein de trucs, je suis plutôt un puriste. Il n'y a peu de choses qui libèrent plus d'endorphines qu'un carré de chocolat noir accompagnant un café (bon il y a bien une chose à laquelle vous pensez, mais je ne vais pas en parler à une heure de grande écoute, et puis c'est hors-sujet, hein). Je damnerais aussi un saint pour un peu de roquefort sur un tranche de pain frais, accompagné de quelques grains de raisins blancs sans pépins (pour éviter toute remarque, il n'est pas OGM, c'est juste le fruit de la sélection agronomique). Pour le troisième aliment, c'est dur : même si je ne suis pas gros mangeur, je suis plutôt gourmand, et j'aime beaucoup de choses... Je pense qu'un bon gros morceau de boeuf bien tendre, du genre "fond dans la bouche" serait bon candidat. Cette chaîne est une torture, j'ai les crocs, moi, maintenant.
  3. Ma recette favorite : Si c'est moi qui cuisine, j'adore faire des trucs débiles genre petits fours, ma recette préférée parmi celles-là c'est les croquants aux amandes. C'est vous qui cuisinez ? Si vous me faites un plat sucré-salé vraiment original (en dehors de ceux que je me fais régulièrement : poulet à l'ananas, canard aux cerises ou boudin noir aux pommes), je suis votre esclave sexuel pour le reste de la journée.
  4. Ma boisson de prédilection : L'eau plate a largement ma préférence, dans toutes les situations, d'autant que l'eau de la source du Lez, qui alimente mon petit chez moi, n'est pas mauvaise. Si ce devait être une boisson gazeuse, ce serait de l'eau de Vals, chère aux Ardéchois. Et si ça devait être un vin, forcément, un petit rouge de Touraine, puisque mon palais y a été éduqué très tôt (y'avait du Chinon dans mon biberon).
  5. Le plat que je rêve de réaliser mais que je n’ai toujours pas fait : Les brochettes que font mes parents sont les meilleures du monde. Seulement je serais incapable de reprendre le flambeau : manipuler du coeur et du foix est mission-impossible pour la chochote que je suis. Quand mes parents se mettent à faire les brochettes, je fuis la cuisine à toute vitesse, généralement un peu pâle. Cela ne m'empêche pas de les manger et de les trouver délicieuses quand même (tant que je ne réfléchis pas trop à ce que je suis en train de manger).
  6. Mon meilleur souvenir culinaire : Cela aurait pu être un repas où j'étais invité à la fabuleuse Maison de la Lozère à Montpellier, mais c'était vraiment trop huppé pour moi, et je ne supporte pas d'avoir un larbin dans le dos quand je mange. Non, je crois que c'était plutôt un grand repas familial : on est tellement éparpillé dans toute la France qu'il y a une ambiance très spéciale quand mes parents, frère, soeur et moi nous retrouvons. Nous étions en Vendée à l'anniversaire de mariage de mes grands-parents maternels, devant un énoooooooooorme plateau de fruits de mer. C'était convivial, joyeux, et étions tous heureux d'être là ensemble. Les vrais plaisirs ne sont pas forcément les plus grandioses :-)

Les tagués

Comme le dit mon tagueur, cette chaîne traine depuis un moment, et il est difficile de trouver un blogueur vierge. Enfin, vierge de cette chaîne, je veux dire :-) Je ne taguerai donc personne, je me réserve pour plus tard.

Bon, je retourne bosser (juste pour la forme) mon anglais, car demain matin c'est mon ultime partiel. Mais je sais déjà que j'y vais pour rien (rolleyes)





Photo : (c) par Rev. Santino : original (licence : CC-ByCC-By-NC).