Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 3 janvier 2009

Les impôts ne veulent pas de FireFox pour générer un certificat

Certificat Impôts FireFox On est début janvier, une période où je mets habituellement mon budget à plat. C'est une tâche incroyablement excitante, je le reconnais, mais il faut le faire, je suis un garçon trop organisé pour passer outre. Mon mari dirait psychorigide, mais en même temps, il ne sait pas ce que c'est de faire des comptes, alors je le laisse causer.

Pour pouvoir retrouver certaines informations sur les impôts que j'ai versé en 2008, je vais faire un tour sur le site internet des Impôts (http://www.impots.gouv.fr/). Mon certificat électronique a expiré il y a quelques semaines, il faut donc que j'en créé un nouveau avec l'assistant fourni par notre cher service des Impôts. Facile.

Et là, surprise (cf. capture d'écran). Le site refuse de me générer un certificat, sous prétexte que mon navigateur (FireFox) n'est pas supporté. Aaaaah !! Cela marchait pourtant très bien depuis des années, et la FAQ des impôts semble indiquer que la version 3.x de FireFox est bien supportée. Grumph. Plan loose.

FireFox n'était pas utilisable pour voter aux élections Prud'hommales, mi-novembre (lire l'actu chez Tristan Nitot), voilà un nouveau cas de blocage très vexant. C'est à se demander........ Non, rien, je ne vais quand même pas jouer au conspirationniste. pas mon genre 0:-) .

Je vous livre néanmoins une petite astuce pour ceux qui seraient sur une plateforme Windows (amis croqueurs de pommes ou éleveurs de manchots, je suis désolé pour vous) :

  • Créez votre certificat selon la procédure normale, mais avec Internet Explorer. Oui je sais, c'est moche. Moi aussi j'ai eu l'impression de régresser au siècle dernier avec cet horrible logiciel primitif.
  • Allez dans les options Internet (menu "Outils", "Options Internet" onglet "Contenu").
  • Dans la section "Certificat" onglet "Personnel", sélectionnez le nouveau certificat généré et cliquez sur "Exporter".
  • Allez dans votre navigateur moderne, rapide et sécurisé habituel, par exemple Mozilla FireFox.
  • Allez dans le menu "Outils", "Options", bouton "Avancé" onglet "Chiffrement".
  • Cliquez sur le bouton "Afficher les certificats" et vérifiez que vous êtes sur l'onglet "Vos certificats". Là, vous pouvez importer le certificat exporté avec le browserausorus de Microsoft.

Et ô magie de l'informatique, ça marche, l'accès au site web des impôts est rétabli sous votre navigateur favori. Ouf...

mercredi 1 octobre 2008

J'aime bien les Allemands (même s'ils sont contrariants)

Drapeau allemand Les Allemands sont contrariants, et me donnent une raison de plus de les apprécier.

Hier, le gouvernement allemand a annoncé que le taux de chômage du pays avait baissé de façon historique, atteignant son niveau le plus bas depuis 16 ans (7,6% de la population active). Et ce, bien sûr, malgré la crise qui secoue le monde.

Or, il y a quelques jours, le gouvernement français a annoncé de très mauvais chiffres pour le chômage national : une augmentation de 2,2% du nombre de demandeurs d'emploi, soit la plus grosse hausse depuis 15 ans. Le gouvernement accuse la crise économique, mais ne se moquerait-on pas un peu de nous ? La crise ne sévit-elle pas de la même façon en France et en Allemagne ? Pourquoi d'un coté du Rhin, le chômage augmente de façon spectaculaire et de l'autre, il baisse de façon tout autant impressionnante ?

Il y a probablement plein d'explications, mais l'une des plus importantes est incontestablement la politique des heures supp' du Paquet Fiscal. Alors qu'en période de crise, il faut tout faire pour soutenir l'emploi et les salaires, l'exonération de charge des heures supplémentaires a immanquablement restreint l'utilisation de main d'oeuvre temporaire (notamment l'intérim, qui s'effondre). Rappelez-moi pourquoi le Paquet Fiscale a été légiféré ? Ha oui, pour soutenir l'économie et la croissance. Bravo, bien vu.

Alors que le mot d'ordre de ces derniers jours, du coté de nos aimables dirigeants, c'est "vérité" (Sarko, à Toulon, l'a dit à de nombreuses reprises, et Dimanche, dans l'émission politique de Canal+, Christine Lagarde l'a martelé tout autant), il serait vraiment bien qu'on cesse de nous prendre pour des courges.

Bon, allez, je retourne regarder tomber les dominos.