Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Elections

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 18 juin 2008

Réforme du mode de scrutin des Régionales

A voté ! Notre Nanoprésident favori a trouvé une méthode originale pour reconquérir les Régions en 2010 (actuellement, 20 des 22 régions métropolitaines sont gérées par la Gauche). Non, il ne s'agit pas de bien gouverner. Non, il ne s'agit pas de tenir ses promesses (quoi que certaines, comme le Paquet Fiscal, ont été tenues... Je suis médisant). Non, il ne s'agit pas de bosser au lieu d'occuper tout l'écosystème médiatique.

Non : le Gouvernement va juste modifier le mode de scrutin des Régionales. Actuellement, il se déroule en deux tours et mêle majoritaire et proportionnelle. Après la réforme, il sera à la proportionnelle uniquement, et à un seul tour : de quoi largement pénaliser la Gauche, qui pourrait perdre la moitié de ses régions. En effet, la Gauche est généralement très dispersée au premier tour, puis se rassemble au second. Ce n'est pas le cas avec le très large parti de droite qu'est l'UMP, qui rafle une bonne partie de ses voix dès le premier tour.

Hollande a été prévenu par le Nanoprésident dans l'avion qui l'a amené au Liban, il y a quelques jours, avec les dirigeants des différents partis politiques du pays : "Oui, on va changer le mode de scrutin aux régionales. Ça sera la proportionnelle à un tour", a dit Sarko au Sécrétaire National du PS [1]. Il lui a aussi dit, très aimablement : "Vous nous avez bien emmerdés avec Le Pen pendant des années, maintenant on va vous niquer avec Besancenot. Et comme en plus votre congrès, ça va être le bordel, je sais que je peux compter sur vous."

Voilà une façon originale de gouverner et de traiter les dirigeants de l'Opposition. Il est vrai que la Droite manque cruellement de pouvoir (Assemblée Nationale, Sénat, Conseil Constitutionnel [2], CSA, TF1, etc. ...). Il est donc nécessaire de reprendre les Régions (et bientôt les départements, qui, horreur, sont aussi majoritairement à Gauche ?). Ceci dit, cela pourrait être rigolo : depuis 2004 que les Régions sont à Gauche, l'Etat s'est très généreusement défaussé de certaines missions à leur profit, mais sans que les moyens financiers ne suivent complètement. La situation est complexe pour les Régions, ce serait amusant de voir comment s'en sort la Droite pour arriver à l'équilibre sans prélever plus...

Notes

[1] Source : Le Canard Enchaîné du 18/06/08.

[2] Dans une moindre mesure lié à l'UMP, puisqu'essentiellement tenu par des chiraquiens...

dimanche 9 mars 2008

Résultat partiel

A voté ! Sur mon bureau de vote, la liste Mandroux (PS) arrivait en tête avec environ 42% des voix, suivie par la liste Domergue (UMP, environ 32%). Le bureau étant traditionnellement un peu plus à gauche que la moyenne de la ville, il devrait y avoir un petit rééquilibrage en faveur de Domergue.

On a gagné une session de dépouillage supplémentaire la semaine prochaine :-)

Juste pour l'anecdote, il y a eu une quinzaine de bulletins nuls (environ 1310 inscrits, environ 730 votants, environ 715 exprimés, le tout mémorisé avec ma cervelle défaillante, donc ce n'est pas forcément très juste... mais c'est un ordre d'idée). Sur une très large majorité de ces derniers, la nullité a été causée par des mentions sur la liste, et plus précisément par des insultes faites à Georges Frêche ou la rature de son nom. Mandroux subit donc assez durement la présence de Frêche sur sa liste, avec une perte d'environ 1 à 1,5% des votes.



Edit lundi 10/03/08 : Finalement, Mandroux a fait 47,1% et Domergue 26,1% (voir les résultats officiels). Mon bureau vire à droite !