Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Dessin animé

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 21 mai 2011

Vieilleries télévisuelles (1) : le secret des Sélénites

J'ai cru pendant un moment que j'avais forgé ce souvenir, que la mélodie de quelques notes piégée dans ma mémoire et les bribes de paroles étaient le fruit de mon invention : pendant très longtemps, aucune personne de mon entourage, aucun ami de ma classe d'âge ne m'a jamais confirmé l'existence de cette série animée qu'était "Le secret des Sélénites". Il m'a d'ailleurs été difficile d'en retrouver le titre puisque je n'avais que des extraits des paroles, même pas une phrase complète...

Heureusement, le Web regorge de gens complètement frappés : je ne remercierais jamais assez les fondus qui passent leur temps à saisir les paroles des chansons de dessins animés, qui numérisent des vieilles cassettes VHS gardées (précieusement) au fond d'un placard, qui découpent les génériques enregistrés sur des cassettes audio ou des vieux 45 tours usés, et qui mettent tout ça à disposition du monde entier.

Grâce à eux, aux mots stockés au fin fond de ma mémoire (les deux tiers n'existaient pas dans les paroles, évidemment) et à quelques très vagues souvenirs de l'histoire, j'ai pu remonter la piste il y a quelques années, et finalement retomber sur le titre réel puis la chanson qu'il m'arrivait de siffloter pendant des heures sans être capable de me rappeler ce que c'était (coupdechaud) .

Le Secret des Sélénites a été diffusé en 1985 sur Antenne 2, dans Récré A2. A l'origine, il s'agissait d'un long métrage diffusé au cinéma (sorti en 1984), mais il fut découpé en plusieurs épisodes pour passer dans l'émission jeunesse.

Le générique, très réussi, est l’œuvre d'Haïm Saban et Shuki Levy, compositeurs à succès de génériques mémorables des années 80 (Les Mystérieuses Cités d'Or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget...), et est chanté par Lionel Leroy, dont la voix était très connue à l'époque (par exemple pour des séries comme "Starsky et Hutch", "Pour l'amour du risque", et certains génériques de dessins animés comme "Goldorak" ou "Dare Dare Motus"). Un générique tellement bien ficelé que c'est resté imprimé dans mon esprit pendant plus de 20 ans, alors que je n'ai probablement vu qu'une petite partie des épisodes du "Secret des Sélénites" et que cela n'a probablement jamais été rediffusé :-) .

L'histoire ? Elle est très inspirée des aventures du Baron de Münchhausen, qui est le héros principal du film. Il est mandaté par son cousin, l'Astronome Sirius, pour accomplir un voyage vers la Lune, y rencontrer ses habitants les Sélénites, et tenter de découvrir ce qu'eux seuls possèderaient : le secret de l'immortalité.

J'ai pu revoir le film le week-end dernier (il est édité en DVD). J'ai été très surpris, il tranche très nettement avec les dessins qui se faisaient à l'époque. Le film est contemporain d'Ulysse 31 et des Cités d'Or, mais cela n'a rien à voir. L'animation est très particulière, très simpliste, les personnages bougent tout le temps, même sur des plans fixes, et la succession d'images est moyennement fluide. Cela donne un genre particulier qui n'a pas très bien vieilli (contrairement à nous, trentenaires à l'apogée de notre sex-appeal). Le recyclage des plans (mêmes séquences qu'on retrouve plusieurs fois en quelques minutes) accroit le sentiment d'un manque de moyens...

Heureusement, l'histoire assez bien ficelée compense ce petit défaut, les auteurs ont été inventifs sur la description de la Lune, de ses habitants et de ses paysages. Et ils ont mis en scène de nombreux personnages excentriques, complètement barrés. Au final, c'était plutôt un bon moment. La mémoire est quelque chose de merveilleux, mais elle ne stocke vraiment que ce qui l'arrange : heureusement qu'il y a le web pour raviver tout ces vieux souvenirs.

Notes :