Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Censure

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 8 août 2008

Du Daobin est un journaliste

Du Daobin Du Daobin, 43 ans (marié, deux enfants) est journaliste. Très engagé politiquement, il a écrit de nombreux textes, publiés sur Internet. Il a aussi défendu, en 2004, une étudiante du nom de Liu Di, qui avait aussi publié des textes sur des forums, demandant la démocratie dans son pays, et qui avait été emprisonnée 1 an pour ces faits. Du Daobin a aussi été emprisonné puis libéré en 2004.

Du et Liu (et de nombreux autres) ont un problème : ils vivent en Chine, sous un régime qui méprise les droits de l'Homme, qui bride la liberté d'expression, qui censure autant que possible l'accès à l'information. La moindre infraction aux règles très rigides qui encadrent l'expression est sévèrement punie : prison, torture morale ou physique... Tout est bon pour faire taire les voix qui osent dire du mal du sacro-saint régime.

Parce que j'ai la chance de pouvoir écrire ce que je veux (pour le moment) dans mon pays, et que je ne supporte pas que les Chinois ne puissent pas le faire, je vais boycotter les Jeux Olympiques de Pékin, comme de nombreux autres blogueurs. Le principe même des Jeux, le respect des valeurs humaines, est bafoué : l'Olympisme moderne ne défend plus guère que la valeur argent. Les Jeux ne sont plus qu'une manifestation commerciale, une foire aux sponsors, qui exacerbe les sentiments nationaux. Il n'y a même plus d'esprit sportif : trop nombreux sont les athlètes qui ont été gavés de produits troubles, en croisant les doigts pour ne pas être détectés (il y a par exemple de forts soupçons de dopage généralisé dans les équipes Russes). On aurait pu espérer que l'organisation des JO à Pékin soit une bonne idée pour ouvrir politiquement le pays. Mais on constate que c'est un échec cuisant : les Droits de l'Homme n'ont pas progressé et la population reste toujours à l'écart des sources d'information autres que le canal officiel grossièrement déformé diffusé par le Gouvernement. On ne transforme pas un empire en quelques années.

Regarder les Jeux Olympiques me rappellerait trop la honte d'avoir un président qui n'assume pas ses annonces, préférant ses allégeances / copinages économiques aux promesses qu'il avait fait sur sa vision des droits de l'Homme, pendant la campagne de 2007. Des promesses qu'il a tellement bafoué que ça confine à l'acte de barbarie (Kadhafi et El Assad l'ont bien aidé). Les courbettes que fait maintenant notre nabot national aux Chinois sont assimilées, dans leur culture, à une soumission : désormais, le peuple de l'Empire du Milieu a une bien mauvaise image de nous, et il déteste plus Sarkozy que Bush. C'est peu dire. A un tel point que tous les indicateurs montrent que notre présence en Chine semble compromise au delà des JO. Bien joué.

Heureusement, il me reste la fierté d'être européen ; si Angela Merkel et Gordon Brown n'appellent pas officiellement au boycott, ils seront néanmoins absents des cérémonies. Et le Président du Parlement Européen, Hans Gert Pöttering, a lui parlé officiellement de boycott, et a invité les athlètes à envoyer un signal pour montrer leur désaccord avec la politique des droits de l'Homme chinoise.

Une petite lueur d'espoir, dont aurait bien besoin Du Daobin : il est de nouveau en prison depuis le 24 juillet.


De la lecture :

jeudi 10 juillet 2008

Une taxe pour les micro-revenus sur Internet

Palais du Luxembourg Les politiciens me désespèrent. Les Sénateurs, ces petits vieux décrépis qui ne comprennent plus le monde dans lequel ils vivent, ont une nouvelle lubie : ils veulent taxer les "micro-revenus" liés à Internet. En gros : les ventes d'objets sur eBay, Amazon ou autres PriceMinister, mais aussi pourquoi pas les petits revenus publicitaires des blogs (vous avez Google Ads ou un équivalent ?), etc. L'information est chez Silicon.fr.

C'est une claque de plus (potentiellement... rien n'est voté pour le moment) pour Internet. Après les députés Européens, qui parlent de ''réguler'' les blogs ou d'établir une liste d'applications autorisées à accéder à Internet, nos élus français ne sont pas en reste avec la demande de filtrage massif des réseaux et cette proposition du Sénat.

Internet devient un espace aux libertés de plus en plus restreintes, où l'on commence à voir émerger des petites idées dignes de la Démocratie Chinoise (c'est peut-être pour cela que notre bien-aimé nanoguide spirituel va en Chine : pour prendre conseil sur le musèlement de la liberté d'expression...). Bheu oui, Internet est resté territoire vierge depuis trop longtemps, toutes ces libertés sont dangereuses, il faut encadrer tout ça.

Accessoirement, en cette période de vache maigre pour les caisses de notre pays, Internet devient source de profit et une vraie vache à lait. Les fournisseurs d'accès à Internet, d'ailleurs, vont payer une partie de la dépublicitarisation de France Télévisions.

En tout cas, la proposition du Sénat risque de brider l'innovation et l'apparition de nouveaux services. Et après, on viendra encore nous rebattre les oreilles avec le permanent Retard Français en matière de nouvelles technologies. C'est aussi une mauvaise pour le pouvoir d'achat (vous savez, le dada de notre nanoprésident qui aime les dictateurs), puisque la vente de produits d'occasion permet à certains de gagner quelques dizaines d'euros mensuels, et autorise aussi l'accès à moindre coût à des produits culturels (la revente compensant en partie l'achat).

Les politiciens me désespèrent...





(c) photo : par wallyg : original (licence : CC-ByCC-By-NDCC-By-NC).

vendredi 6 juin 2008

En route pour le filtrage massif du Net

Sarkopoly Par Saint-Isidore, quel Gouvernement... Il fait comme si de rien n'était, mais il semble qu'il œuvre en douce pour mettre en place des mesures liberticides, une fois de plus.

C'est PC Impact qui révèle l'info (via le StandBlog). Je vous invite à lire l'article, mais en gros, le Gouvernement est en train de faire du forcing pour que les Fournisseurs d'Accès à Internet (FAI), les éditeurs de contenu et les opérateurs signent une charte qui propose (impose ?) quelques joyeusetés :

  • Filtrage "proactif" de certains ports.
  • Quota d'envoi de mails.
  • Suppression des espaces d'expression ou de stockages inutilisés/passifs (par exemple un blog qui n'aurait pas été mis à jour depuis plus de 3 mois).
  • Un transfert des pouvoirs de contrôle de la Justice vers les organismes de représentation des ayant-droits.
  • Des obligations pour les FAI, opérateurs et éditeurs en ligne de dénoncer les contenus illicites, les transformant en auxiliaires de police. Même si ce n'est pas forcément leur rôle (sauf peut-être pour les éditeurs), on peut éventuellement le comprendre pour certains actes illégaux (haine raciale, pédopornographie, ...) ; mais de là à élargir ça aussi aux atteintes aux droits d'auteur......... ?

Il est amusant de constater que lors des pompeuses Assises du Numérique, cette semaine, il a été question à plusieurs reprises de la neutralité du réseau (par exemple relaté chez Monsieur BILLAUT). Si cette neutralité est bien le concept auquel je pense, les blogueurs influents réunis à la table du Secrétaire d'Etat n'ont pas été particulièrement entendus...

Pour ceux qui ne l'aurait pas fait, je profite de l'occasion pour leur rappeler qu'une Loi (sur la riposte graduée) est en cours de débat, et qu'elle est elle aussi particulièrement nocives pour nos libertés. C'est elle qui voudrait instaurer une surveillance maximale des Internautes, la coupure de l'accès à Internet en cas de soupçon de piratage (soupçon, car il n'est pas prévu que ce soit jugé, seul le FAI possèdera le pouvoir de décision) et créer un fichier des pirates, tel qu'il existe un fichier des criminels ou des récidivistes. Signez la pétition contre cette Loi !

Edit 07/06/08 : le site Arrêt sur Images en parle aussi, c'est ici.