Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Années lycée

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 26 avril 2008

Mes amis célèbres

Thomas VDB - 1ere Bon, d'accord, je brode un peu avec le titre... Hier soir, en zappant, je suis tombé sur l'émission de Ruquier. J'ai immédiatement arrêté mon zapping en voyant l'un des invités : il ressemblait très fortement à un de mes "collègues" [1] de lycée. En y regardant de plus près, c'était bien lui, il n'a pas changé d'un iota en 13 ans (ouch, 13 ans depuis la bac, ça calme).

Thomas VDB - Spectacle Il se fait appeler Thomas VDB (c'est l'abréviation de son nom), et est comédien, humoriste, journaliste... Il est par exemple passé dans le Jamel Comedy Club, et participera (en tant que chanteur, et avec d'autres comme Dyonisos) à la 1ère partie du concert de Mika au Parc des Princes (en juillet ?). Bref, il a pas mal réussi, apparemment, et serait l'une des étoiles montantes de l'humour français.

Pour ne pas casser sa carrière, je ne vais pas ressortir les photos de classe de seconde, première et terminale. Uno, parce que je suis dessus et que franchement, j'aurais mieux fait de me casser une jambe ces jours-là :-) Deuxio, sur l'une d'elles, il a franchement la tête d'une vieille lesbienne (dixit mon homme), et ça ça pourrait lui ruiner des années de travail sur son image :-D.

Aussi étrange que cela puisse paraître, il a conservé les mêmes mimiques et la même expression que lorsque nous étions au lycée. A l'époque, il s'amusait déjà à caricaturer très finement les profs (notamment le prof de bio ou la prof de philo), et plus d'une fois les enseignants lui ont laissé de la place dans les cours pour quelques impros qui détendaient l'atmosphère. Il était suffisamment doué pour que la prof d'anglais, qui l'appréciait beaucoup (et qu'il imitait fort bien) répète régulièrement qu'il finirait acteur ou humoriste. Bien vu.

Je ne me souviens pas d'avoir eu une sympathie ou une antipathie particulière pour lui, il me faisait généralement rire, mais sans plus. De toute façon, comme je suis fortement empathe, il suffit qu'une salle soit pliée de rire pour que cela ait un effet sur moi. La période du lycée est aussi une période sombre de ma vie où j'étais très introverti ; je n'ai commencé à vivre et à m'épanouir qu'après, quand j'ai quitté les gens que je fréquentais depuis l'enfance et le giron familial : le lycée ne reflète pas du tout ce que je suis désormais [2]. J'avais des relations correctes avec une bonne partie de mes "collègues", mais a pas de vrais amis au lycée : ils étaient tous en dehors, et généralement plus âgés. Et je n'étais pas du tout en phase avec le groupe des trublions de la classe, dont Thomas faisait partie, j'étais plutôt du modèle sage et discret (voire transparent, mais c'était complètement voulu et assumé). Thomas était vraiment à mon opposé, et nous avions très peu de choses en commun (c'est là que je dois reconnaitre que le titre du billet est quelque peu pompeux et excessif 8-) ).

Cependant, il pouvait être sérieux, parfois, et le courant passait mieux dans ces cas-là. Il avait mon respect, contrairement à d'autres de la bande, pour un truc tout bête : il était très bon en anglais (alors qu'une majorité des élèves considèrent que les langues sont accessoires et inutiles) et avait considérablement élargi seul son vocabulaire grâce au Rock. Je l'ai toujours connu fana de rock, et à l'époque, il admirait particulièrement Queen et Freddie Mercury. Il avait d'ailleurs fait un brillant exposé en anglais sur le groupe, où il nous avait confié avoir pleuré le jour de la mort du leader de Queen.

Son humour actuel ne me fait pas trop rire (désolé, Thomas...), mais il y a assez peu d'humoristes que je trouve drôles. Le premier qui dit que je suis un type ennuyeux et sans humour prend une raclée (evil). Vous pouvez vous faire votre propre idée de son talent sur son MySpace :

http://www.thomasvdb.com/ - http://www.myspace.com/tomvdb

Ha la làààà et il a même une entrée dans Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_VDB. Bon, ça date de la veille de son passage chez Ruquier, mais c'est un début. J'espère pour lui que sa Bio se rallongera encore beaucoup. Ça fait toujours plaisir de voir des tourangeaux qui réussissent (mode régionaliste : ON).

Si vous êtes sages, un de ces quatre, je vous raconterais la jeunesse de M. Pokora, qu'une copine de mon homme a bien connu puisqu'ils étaient du même village. Ou mieux, je vous raconterais mon repas passé aux cotés du très Rhaââ lovely Nicolas Vitiello, à l'époque où s'est séparé le groupe WhatFor.

Et oui, j'en connais, des pipoles...

Notes

[1] J'utilise sciemment ce terme plutôt qu'"amis". A posteriori, je ne suis pas sûr d'avoir eu beaucoup d'amis ces années-là.

[2] D'ailleurs, à l'époque je croyais même être hétéro, hu hu hu il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir :-D