Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 6 avril 2010

Le monde d'Ambre en BD

Couverture BD Ambre Tome 1 Une découverte, par hasard il y a quelques jours : les Éditions Soleil ont publié en Janvier le premier tome de l'adaptation BD du célèbre cycle des Princes d'Ambre. Cette série de 10 bouquins écrite par Roger ZELAZNY de 1970 à 1991 fait partie des grands incontournables de l'heroic fantasy, et de la Science Fiction en général, aux cotés de la Belgariade ou d'Hypérion. J'apprécie tout particulièrement la seconde partie du cycle (dite "Cycle de Merlin"), très riche en rebondissements, où l'on s'attache davantage aux personnages, et que l'on sent beaucoup plus mûre que la première partie. Néanmoins, Ambre dans son ensemble est très originale et la série propose un univers intrigant et fascinant.

Elle figure d'ailleurs en bonne place dans ma bibliothèque et dans mes favoris, et je la relis avec un plaisir toujours renouvelé. Ce n'est donc pas sans crainte que j'ai découvert l'adaptation BD : on est très souvent déçu par les transferts d'un médium vers un autre. J'aurais été tout aussi inquiet si les livres avaient été transposés à l'écran... Mais en fait, la tentative est plutôt réussie.

Ce sont deux jeunes auteurs de BD français qui se sont lancés dans l'aventure : Nicolas JARRY (scénario) et Benoît DELLAC (dessin). Bonne surprise : le fil du roman est parfaitement respecté. En gros, le 1er tome BD couvre la moitié du 1er livre de ZELAZNY (Les 9 Princes d'Ambre). Je n'ai pas relevé d'erreur dans le scénario, à peine quelques petites coupures, mais rien de dramatique : il est normal d'escamoter certains détails pour éviter que l'histoire ne devienne fastidieuse ou le graphisme trop lourd. Le rendu est très bon dans l'ensemble, même si je n'aime pas du tout la façon dont sont dessinés les visages des personnages (c'est un goût personnel, je les trouve mal faits... [1]).

L'univers dessiné par DELLAC n'a bien évidemment pas grand chose à voir avec la version de ce monde que mon imaginaire avait créé ; cela peut décontenancer un peu, au début, puis on plonge assez aisément dans l'histoire. J'ai eu quelques petites déceptions avec certains choix graphiques. Par exemple, les couleurs sont assez sombres, sans qu'il y ait une réelle raison dans l'histoire, et cela rend une atmosphère assez glauque (on alterne entre les verdâtres, les bruns, les beiges et les bleus). J'ai été très déçu par le visuel de la Marelle, qui manque cruellement d'imagination, mais là encore, nous en avons tous une vision différente.

Il y a une chose que je n'arrive pas à comprendre, c'est pourquoi le dessinateur de la couverture est différent de celui de l'ouvrage : le ton, le personnage et la façon de dessiner sont loin d'être identiques, et c'est très perturbant de ne pas retrouver la même touche partout.

Vous l'aurez compris, la BD n'apporte pas de dimension supplémentaire réelle par rapport aux livres. Elle est très bien pour ceux qui ont la flemme de se farcir les 10 bouquins, ou pour les inconditionnels pas trop intransigeants qui aimeraient comparer leurs projections mentales de l'univers d'Ambre à celles faites par les auteurs. Je vais continuer à suivre cette série pour voir comment elle évolue : le pari de l'adaptation est plutôt réussi et je n'ai pas été suffisamment déçu :-) .

Grâce à cette sortie, j'ai pu apprendre pas mal de petites choses intéressantes :

  • Les Éditions Soleil se sont lancées dans l'adaptation d'autres séries à succès (notamment l'Assassin Royal).
  • Après la fin de l'ultime tome des Princes d'Ambre, ZELAZNY a écrit 6 ou 7 nouvelles liées à cet univers. Ça ne doit pas être trop difficile à trouver...
  • Des préquelles ont été écrites "d'après les notes de ZELAZNY" (ha ha, mais ou bien sûr, on y croit) par un auteur tiers (John BETANCOURT, "Prélude aux neuf princes d'Ambre, tome 1 : Les neuf princes du Chaos"). Je vais me pencher dessus pour voir si c'est bon ou non. En général, ce genre de reprise / succession est assez moyen, voire carrément mauvais (le fiston HERBERT a réussi à écrire des choses sur Dune qui ne sont pas raccord avec ce qu'a écrit son père), mais aussi bien ça peut valoir le coup.

Voilà plein de nouvelles lectures en perspective, yeepee (bravo) .




Illustration : "Les princes d'Ambre / Volume 1 : l'Ombre Terre" (éditions Soleil, janvier 2010), ISBN 9782302009448.

Notes

[1] Je sais, c'est une critique intéressante et constructive de quelqu'un qui ne sait pas dessiner. ET ALORS ? (coupdechaud)