Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Activiste

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 8 août 2008

Du Daobin est un journaliste

Du Daobin Du Daobin, 43 ans (marié, deux enfants) est journaliste. Très engagé politiquement, il a écrit de nombreux textes, publiés sur Internet. Il a aussi défendu, en 2004, une étudiante du nom de Liu Di, qui avait aussi publié des textes sur des forums, demandant la démocratie dans son pays, et qui avait été emprisonnée 1 an pour ces faits. Du Daobin a aussi été emprisonné puis libéré en 2004.

Du et Liu (et de nombreux autres) ont un problème : ils vivent en Chine, sous un régime qui méprise les droits de l'Homme, qui bride la liberté d'expression, qui censure autant que possible l'accès à l'information. La moindre infraction aux règles très rigides qui encadrent l'expression est sévèrement punie : prison, torture morale ou physique... Tout est bon pour faire taire les voix qui osent dire du mal du sacro-saint régime.

Parce que j'ai la chance de pouvoir écrire ce que je veux (pour le moment) dans mon pays, et que je ne supporte pas que les Chinois ne puissent pas le faire, je vais boycotter les Jeux Olympiques de Pékin, comme de nombreux autres blogueurs. Le principe même des Jeux, le respect des valeurs humaines, est bafoué : l'Olympisme moderne ne défend plus guère que la valeur argent. Les Jeux ne sont plus qu'une manifestation commerciale, une foire aux sponsors, qui exacerbe les sentiments nationaux. Il n'y a même plus d'esprit sportif : trop nombreux sont les athlètes qui ont été gavés de produits troubles, en croisant les doigts pour ne pas être détectés (il y a par exemple de forts soupçons de dopage généralisé dans les équipes Russes). On aurait pu espérer que l'organisation des JO à Pékin soit une bonne idée pour ouvrir politiquement le pays. Mais on constate que c'est un échec cuisant : les Droits de l'Homme n'ont pas progressé et la population reste toujours à l'écart des sources d'information autres que le canal officiel grossièrement déformé diffusé par le Gouvernement. On ne transforme pas un empire en quelques années.

Regarder les Jeux Olympiques me rappellerait trop la honte d'avoir un président qui n'assume pas ses annonces, préférant ses allégeances / copinages économiques aux promesses qu'il avait fait sur sa vision des droits de l'Homme, pendant la campagne de 2007. Des promesses qu'il a tellement bafoué que ça confine à l'acte de barbarie (Kadhafi et El Assad l'ont bien aidé). Les courbettes que fait maintenant notre nabot national aux Chinois sont assimilées, dans leur culture, à une soumission : désormais, le peuple de l'Empire du Milieu a une bien mauvaise image de nous, et il déteste plus Sarkozy que Bush. C'est peu dire. A un tel point que tous les indicateurs montrent que notre présence en Chine semble compromise au delà des JO. Bien joué.

Heureusement, il me reste la fierté d'être européen ; si Angela Merkel et Gordon Brown n'appellent pas officiellement au boycott, ils seront néanmoins absents des cérémonies. Et le Président du Parlement Européen, Hans Gert Pöttering, a lui parlé officiellement de boycott, et a invité les athlètes à envoyer un signal pour montrer leur désaccord avec la politique des droits de l'Homme chinoise.

Une petite lueur d'espoir, dont aurait bien besoin Du Daobin : il est de nouveau en prison depuis le 24 juillet.


De la lecture :