Accueil | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Non, je ne suis pas geek

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 17 avril 2009

Dell, ça m'éneeeeeeerve !

Au risque de froisser certains de mes lecteurs (enfin, je pense surtout à un de mes lecteurs ;-) ), je suis très remonté contre Dell. Pourtant, j'en suis globalement satisfait, j'ai même acheté du Dell à la maison pour mon PC principal. Néanmoins, au boulot, je cumule les soucis avec cette marque.

Exemple avec un portable Dell Latitude E6400, pourtant belle machine performante. Il est censé fonctionner sous Windows XP, c'est d'ailleurs un des critères qui a permis de sélectionner Dell pour le marché public.

La procédure habituelle, quand on reçoit une machine, c'est de la formater et de réinstaller le système. Ça permet d'éviter tout un tas de petits "inutilitaires", et le système est bien plus léger et rapide. Mais quand on formate, il faut réinstaller tous les drivers : heureusement, Dell fait les choses bien et fournit un CD de drivers spécifique pour Windows XP. Le pied.

Mouais, en rêve. Sur le CD, l'assistant d'installation de drivers raconte n'importe quoi. Il ne détecte pas tous les composants (par exemple, la carte réseau lui est complètement inconnue), et quand on installe tous les programmes marqués comme "à installer", et bien on se retrouve toujours avec des périphériques non détectés. Dell, ça m'énerve.

Autre miracle technologique, certains programmes indiqués comme nécessaires, voire obligatoires, refusent de s'installer, avec des erreurs diverses et variées du genre "pas de périphérique détecté" (et pourtant il est bien présent), ou système d'exploitation incompatible (pourtant pour des drivers pour XP en 32bits), etc. Dell, ça m'éneerve.

Soit, on prend son mal en patience et on va sur le site Internet de Dell pour récupérer les drivers. C'est forcément plus à jour que sur un CD. On arrive très facilement aux drivers du modèle de portable, ça c'est bien. Mais on pleure devant les programmes à télécharger. Ils sont disponibles en plusieurs versions alors que le descriptif est le même, enfin, quand il y a un descriptif clair, ce qui n'est pas le cas tout le temps. Bref, on ne sait pas quoi choisir, et on télécharge le tout, au pif. Dell, ça m'éneeeerve.

On fini par récupérer tous les programmes, tant bien que mal, puis on les installe. Bilan ? Pas mieux qu'avec le CD. Des périphériques sont toujours sans drivers, la carte réseau a refusé de s'installer (pas d'adapteur trouvé, il se fiche de moi ??), et d'autres programmes pour gérer la carte-mère ont refusé de s'exécuter... Dell, ça m'éneeeeeeeeerve !

J'hésite à balancer le portable par la fenêtre ; il va falloir que je me débrouille tout seul, et que j'aille sur Google trouver les astuces qui vont me permettre d'avoir le dernier mot. Mais je vais perdre une demi-journée à faire des tests, pour un résultat pas forcément probant (coupdechaud) .

Vivement ce week-end. Quoi que..... Un pote m'amène son PC portable pour que je lui formate et réinstalle Windows... Je crains le pire. Est-ce un Dell ?





Illustration sonore :

mardi 31 mars 2009

Un (futur) équivalent libre des outils Google ?

6Zap Comme tout le monde, je suis un gros utilisateur des services de Google. Pourtant, même si je les juge souvent très bien faits, je boycotte certains des outils proposé par la société de Mountain View : Gmail, Google Agenda, etc. Il y a plusieurs raisons (philosophiques ?).

Dans un premier temps, je veux pouvoir conserver la propriété et la gestion absolues de mes données (ce n'est pas le cas si on en fait une copie chez un prestataire extérieur, qui plus est à l'étranger, régit par des législation différentes). J'ai beaucoup d'inquiétudes à confier mes informations privées, quasi-intimes, à une société qui est spécialiste de la compilation de données et du profilage publicitaire...

Ensuite, je veux avoir la main sur l'applicatif : pouvoir extraire les données sans contraintes, les effacer si besoin, ne pas dépendre d'une société qui peut disparaitre du jour au lendemain ou même décider que son service n'est plus assez rentable, et donc, le fermer.

Bref, sans diaboliser Google (qui risque néanmoins de devenir le Microsoft des 20 prochaines années), j'aime les services qu'ils proposent mais je ne veux pas en être dépendant. Je peste donc depuis des années contre l'absence de solutions "équivalentes" sous forme de logiciel libre, non hébergées par des sociétés privées affamées de vos données personnelles. Certains services ne pourront jamais être créés par des individus (Google Maps, par exemple), mais d'autres pourraient très bien l'être. Je pourrais aussi m'y coller, après tout, je suis quand même (mais de moins en moins) développeur web. Mais je n'ai déjà pas le temps de faire tout ce que je voudrais faire, alors un développement en plus...

Et puis...

Et puis il y a quelques jours, j'ai découvert le logiciel 6Zap. Il s'agit d'un logiciel libre en PHP qui a pas mal de fonctions sympa : webmail, agendas partagés multiples, bloc-note, gestion de contacts, espace de téléchargement de fichiers partagés, groupes de travail (avec gestion de droits)... C'est très prometteur.

L'interface est agréable à utiliser, rapide et fonctionnelle, mais la version actuelle n'est encore pas complètement exploitable (0.16, très prochainement 0.17) : on est encore dans la phase de Beta Test. Le logiciel est loin d'être fini et stable, il reste encore pas mal de bogues. Je ne doute pas que les améliorations seront encore très nombreuses. Reste à surveiller le respect des standards (notamment la compatibilité avec les formats de calendriers utilisés par Google ou Mozilla Calendar).

Coté internationalisation, le produit est actuellement disponible en anglais et en russe, mais j'ai contacté les développeurs et je vais assurer la traduction française ; j'ai déjà bien avancé, et il me reste environ 25% du travail à faire pour que ce soit fini : le français sera peut-être disponible avec la version 0.17 ?

Un logiciel à suivre : je ne manquerai pas de vous tenir informé des progrès.

D'autres en parlent :




Edit (05/02/2011) : Le logiciel ne semble plus maintenu, a changé de nom, ou a été racheté. Il va falloir trouver une autre solution :-) .




6Zap - Calendrier

jeudi 12 mars 2009

Songbird 1.1 est arrivé

Songbird

Il y a quelques mois, je vous parlais de ce petit logiciel multimédia basé sur les technologies de Mozilla, Songbird.

Une nouvelle version est sortie, et corrige la plupart des gros défauts du logiciel :

  • l'occupation en mémoire est réduite ;
  • le programme surveille automatiquement les dossiers dans lesquels vous stockez les MP3, et il détecte lui-même les ajouts ou suppressions ; plus besoin de vider la librairie et de faire l'importation des fichiers à la main ;
  • la gestion des jaquettes est grandement améliorée, le logiciel est aussi capable de les trouver lui-même sur Internet.

L'interface reste assez rustique, par rapport à WinAMP, mais cela me suffit. D'ailleurs, SongBird est devenu mon lecteur audio par défaut, WinAMP ne me sert plus que pour éditer les tags ID3 de mes fichiers MP3... Songbird, avec ses extensions, a réussi à se rendre indispensable : par exemple, Lyrics plugin, qui affiche les paroles des chansons en cours de lecture (même pour les web radios) est un outil vraiment très sympa et pratique.

Songbird, c'est par ici.



- - -

PS. : En regardant précisément la capture d'écran publiée sur la page d'accueil du site de Songbird, je pense qu'il a tout pour devenir logiciel d'intérêt national dans notre pays. Ce sera sous peu le lecteur multimédia officiel de l'Elysée...

Carla 01 Carla 02

Diantre, Carla Bruni a des fans même à l'étranger...

samedi 3 janvier 2009

Les impôts ne veulent pas de FireFox pour générer un certificat

Certificat Impôts FireFox On est début janvier, une période où je mets habituellement mon budget à plat. C'est une tâche incroyablement excitante, je le reconnais, mais il faut le faire, je suis un garçon trop organisé pour passer outre. Mon mari dirait psychorigide, mais en même temps, il ne sait pas ce que c'est de faire des comptes, alors je le laisse causer.

Pour pouvoir retrouver certaines informations sur les impôts que j'ai versé en 2008, je vais faire un tour sur le site internet des Impôts (http://www.impots.gouv.fr/). Mon certificat électronique a expiré il y a quelques semaines, il faut donc que j'en créé un nouveau avec l'assistant fourni par notre cher service des Impôts. Facile.

Et là, surprise (cf. capture d'écran). Le site refuse de me générer un certificat, sous prétexte que mon navigateur (FireFox) n'est pas supporté. Aaaaah !! Cela marchait pourtant très bien depuis des années, et la FAQ des impôts semble indiquer que la version 3.x de FireFox est bien supportée. Grumph. Plan loose.

FireFox n'était pas utilisable pour voter aux élections Prud'hommales, mi-novembre (lire l'actu chez Tristan Nitot), voilà un nouveau cas de blocage très vexant. C'est à se demander........ Non, rien, je ne vais quand même pas jouer au conspirationniste. pas mon genre 0:-) .

Je vous livre néanmoins une petite astuce pour ceux qui seraient sur une plateforme Windows (amis croqueurs de pommes ou éleveurs de manchots, je suis désolé pour vous) :

  • Créez votre certificat selon la procédure normale, mais avec Internet Explorer. Oui je sais, c'est moche. Moi aussi j'ai eu l'impression de régresser au siècle dernier avec cet horrible logiciel primitif.
  • Allez dans les options Internet (menu "Outils", "Options Internet" onglet "Contenu").
  • Dans la section "Certificat" onglet "Personnel", sélectionnez le nouveau certificat généré et cliquez sur "Exporter".
  • Allez dans votre navigateur moderne, rapide et sécurisé habituel, par exemple Mozilla FireFox.
  • Allez dans le menu "Outils", "Options", bouton "Avancé" onglet "Chiffrement".
  • Cliquez sur le bouton "Afficher les certificats" et vérifiez que vous êtes sur l'onglet "Vos certificats". Là, vous pouvez importer le certificat exporté avec le browserausorus de Microsoft.

Et ô magie de l'informatique, ça marche, l'accès au site web des impôts est rétabli sous votre navigateur favori. Ouf...

mardi 9 décembre 2008

SongBird, logiciel multimédia prometteur

SongBird 1.0 Depuis quelques mois, je surveille les avancées du logiciel SongBird, un logiciel libre dédié à l'écoute de musique, et qui est en développement depuis deux ans. La première version définitive de ce logiciel a été publiée il y a quelques jours. Hubiquist a donc testé pour vous SongBird 1.0...

L'intérêt majeur de ce logiciel est de reposer sur la technologie au coeur de FireFox et de ThunderBird, les deux projets bien connus et indispensables de Mozilla. Même si SongBird n'est pas porté par Mozilla, il possède tous les atouts de ses cousins : le respect des standards, une très forte évolutivité, la possibilité d'ajouter des modules complémentaires (des extensions logicielles)... Il est capable d'intégrer toutes les fonctionnalités liées à Internet et que supportent FireFox et ThunderBird.

La fonction de base de SongBird ? Permettre d'écouter de la musique MP3, Ogg, Wav ou WMA (sous Windows, et uniquement avec l'aide d'un module complémentaire), un peu comme WinAmp ou Windows Media Player. Il permet aussi de se connecter aux radios en ligne diffusées via le protocole SHOUTcast. Dans les prochaines versions, il pourra visionner des vidéos (en se basant sur une intégration de l'inestimable VLC).

Les fonctionnalités sont assez basiques pour le moment (en plus de l'écoute des musiques !) :

  • Une "bibliothèque" sert à trier et sélectionner les titres.
  • Les colonnes de la bibliothèque sont paramétrables, et la recherche de titres est facile grâce à une petite boite de recherche façon FireFox.
  • On peut créer des listes de lectures regroupant des morceaux pré-sélectionnés.
  • On peut aussi créer des listes de lectures dynamiques ("intelligentes"), avec des critères de recherche très variés.
  • Le logiciel affiche la jaquette du CD si elle est disponible sur le disque dur (l'affichage de la discothèque dans un bandeau, comme dans mon interface, est liée à un petit module complémentaire très sympa).
  • L'interface est complètement skinnable via des thèmes...

Comme je le disais plus haut, il existe de nombreux modules supplémentaires à télécharger pour ajouter des fonctions au logiciel (c'est la même philosophie que pour FireFox et ThunderBird : une interface de base simple, avec pas trop de fonctions, mais complètement extensible avec les modules complémentaires). Quatre à noter :

  • AlbumApplet : affiche les pochettes d'albums dans un bandeau, ce qui permet de naviguer visuellement dans sa discothèque. Pas vital, mais assez joli. Par contre, c'est très agaçant que le module recalcule l'ordre des pochettes dès que l'on fait une modification d'ordre dans la bibliothèque...
  • Lyrics plugin : je chante comme une godasse, mais j'adore chanter (parfois, ça me joue des tours), et cette extension est tout à fait appropriée : elle affiche les paroles de la chanson que vous êtes en train d'écouter. C'est instantané, impressionnant et très efficace. IN-DI-SPEN-SA-BLE. Message pour mes voisins : désolé.
  • mashTape : c'est le début de l'intégration de la puissance du web. Ce module affiche des informations contextuelles à la chanson ou au chanteur (biographie, discographie, date de concerts, photos, vidéos...). Cela donne une petite idée de ce que le logiciel est capable de faire.
  • lastFM : pour ceux qui ont une playlist lastFM et qui voudraient pouvoir la mettre à jour en temps réel.

Le logiciel souffre néanmoins de quelques petits défauts, à commencer par une occupation mémoire monstrueuse (autour de 125 Mo de RAM chez moi !). Il y a aussi quelques petits bugs d'interface, des choses pas très logiques. Autre truc agaçant : la librairie (qui liste tous les titres disponibles) n'est pas mise à jour automatiquement. Si vous placez de nouveaux fichiers dans les répertoires déjà analysés par SongBird, ils ne seront pas ajoutés à la librairie. Il faudra ajouter le fichier manuellement ou vider la librairie et lancer une nouvelle analyse. Pareil pour les jaquettes des CD : pour prendre en compte une jaquette nouvellement téléchargée, il faut purger la librairie et tout réimporter. C'est rapide, mais c'est pénible. Ce problème devrait être résolu dans la prochaine version.

Il faut quand même être raisonnable : pour une version 1.0 de logiciel, c'est bien, c'est stable, c'est fiable. Ils ont quand même 4 versions majeures de retard (et plus de 10 ans) avec WinAmp, le pionnier du genre, qui a lancé sa version 1.0 en 1997 (actuellement, ils en sont à la 5.x, et cela reste un logiciel de référence). SongBird a cependant un atout de taille à mes yeux : il est Libre et OpenSource.

Il est à conseiller pour le moment à un public plutôt dégourdi à tendance technophile. Néanmoins, c'est un logiciel prometteur ; il embarque les technos du Web et pourrait nous réserver des fonctions très novatrices. Pour ressayer SongBird, c'est par ici.

- page 2 de 6 -